impressum | plan de situation | contact
Au-delà des Murs

Exposition de photos de

Bérengère Leydier, Photographe
Exposition du 2 mai au 1 juin 2014
ma-ven 14h-18h, sa 10-16h ou sur rendez-vous

Accueil > Activités > 2014 > Bérengère Leydier

Assurément,

quand on travaille chez une marchande de couleurs, une envie de touche à tout vous envahit peu à peu, les mains vous démange de les mettre à la pâte, les cellules grises s'excitent et s'électrisent, imaginent des matières, mêlent les textures, opposent l'éclat et l’ombre.

Qu’est-ce que ce s’ra pour la p’tite dame ? De la profondeur, s’il vous plaît, de la profondeur… et de la lumière aussi !

C’est ainsi que j’ai osé mes premières peintures, et qu’à force de tâtonnements, une démarche se met peu à peu en place et me surprend encore une fois par ce qu’elle révèle : l’expression manifeste de ce qui me fait moi, traits de caractère, formation de l’œil et du geste, de mes penchants, de mes travers, de mes émotions, de mes impulsions.

Dans une superposition peu orthodoxe des techniques, d'aucuns reconnaîtront ma tendance pour la contradiction et ce besoin de ne pas faire comme les autres...même si d'autres l'ont fait. (Quand j'expérimente, la position de l'autruche, maintenue sciemment,  me satisfait et contribue à stimuler le processus créatif. Les premiers jalons posés me permettent ensuite de m'ouvrir sur les autres, d'établir des connexions et de m'imprégner de leur technique, nécessaire pollen au miel de chaque artiste).

D'autres me reconnaîtront dans la rigueur de la forme, la répétition du motif, la minutie du travail en même temps que dans la déstructuration de certains éléments, l’obsessionnelle mais néanmoins sublissime monochromie, la présence inévitable de l’or.

Dans mes photos, le motif est déjà là. Décollements, effacements, craquelures, usures, décrépitude. Je les collecte. Je les recycle.

Alors, à force de les observer et de les transformer, l'envie me prend de les créer un peu moi même. Ne sachant pas jeter, déchirer ni malmener les couleurs dans de grands emportements, mais au contraire ayant acquis  dans mes différents métiers la patience et la précision du geste, c’est très naturellement qu’un processus de travail s’est imposé : les différentes techniques picturales sont appliquées les unes sur les autres et interagissent entre elles pour donner naissance à l’effet recherché : un jeu de matières toutes à la fois douces ou rugueuses, brillantes ou mates, lisses ou craquelées, opaques ou transparentes, le tout prenant forme grâce à la répétition d’un motif ordonnant le chaos, ou composant la trame dont la force se mesurerait à la résistance qu’oppose sa structure aux assauts des couches successives : gouache, encre, feuilles d'or ou d'argent, vernis, cire… toutes proposées dans une alternance aléatoire.

En effet, leur « ordre de passage », s’il n’est pas définit n’est pas un hasard non plus. Je pose, je superpose, je dissous, je patiente, je brosse, je ressens, j’anticipe le rendu au fil du travail, et l’un est condition de l’autre.

La matrice écorchée s’épaissit. Des zones de transparences lumineuses alternent avec l’opacité de leurs voisines. La rythmique se met en place. Enfin, tout se coordonne et se répond. 

Bien consciente de n’être qu’aux balbutiements de mes recherches picturales, mes amis là encore, reconnaîtront mon impatience et mon enthousiasme en apprenant que j’ose m’exposer à exposer tout en m’exposant aux critiques de ceux d’entre vous, et de vous anonymes, qui oseront le déplacement jusqu’à la marchande de couleurs, celle là même oui, par qui tout est arrivé….

Bérengère Leydier.

Oeuvres exposées

 
 
 
 

Vernissage-concert

le 2 mai 2014 à 18h30

En présence de l'artiste

Concert
Yvan Ischer, saxophone ténor 
Ivor Malherbe, contrebasse 
Antoine Brouze, batterie

Comme un hasard
Comme dans la déchirure
Bérengère transmute son monde intérieur
Dans une esthétique alchimique

Joe Boehler

Autres photos


Voir plus de photos